Le Club des parents dépassés dans le journal Le Progrès

 

Ces nouveaux acteurs de l’éducation qui coachent les parents

« Coach parentale ou bien éducatrice en discipline positive, j’ai déjà changé plusieurs fois mon nom de métier, explique la lyonnaise Sandrine Franceschi, qui a créé « Le club des parents dépassés ». C’est la réaction des gens qui me permet de voir s’ils ont compris ou pas ce que je fais. Mais finalement je suis à mi-chemin entre le parent et le psy. Comme une sorte de chainon manquant »

Acteur de l'éducation Lyon. Parentalité Lyon. Sandrine Franceschi

« J’ai été sauvée du burn-out parental grâce à cette nouvelle approche »

Fondatrice du Club des parents dépassés, qu’elle a créé au Québec avant de le ramener dans ses valises en s’installant à Lyon, Sandrine Franceschi promeut la Discipline Positive : « Si le plan A ne marche pas, il reste encore 25 lettres dans l’alphabet », explique cette maman de 3 enfants qui a évolué dans sa façon de voir son rôle de maman grâce à une association qui proposait notamment un service de garderie. « Au début j’y allait juste pour faire garder mes filles dans la pièce d’à côté et souffler un peu, c’était ma bouffée d’oxygène. On y parlait parentalité. Cette nouvelle approche m’a clairement sauvé d’un burn-out parental »

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *