Comment accompagner mon enfant à abandonner sa tétine/sucette?

Voici la question que vous m’avez posé cette semaine

« Bonjour, Nous avons un grand garçon de bientôt 4 ans qui, depuis les vacances de Noël (où il a donné ses tétines au Père Noël!!!), ne sait plus s’endormir sans que l’on soit à côté de lui dans la chambre. On ne le touche pas, ne lui parle pas et il s’endort en 2 à 30 minutes…. On a essayé de le raccompagné plusieurs fois, de se fâcher, d’expliquer mais tant qu’on ne reste pas il crie ou se relève. On se dit que ça n’est qu’un passage… Qu’en pensez vous?? Comment d’autres parents ont-ils gérer ce genre de situation? Merci d’avance.« 

Plusieurs éléments dans cette question et évidement plusieurs pistes de solution possibles. Vous commencez à être habitué(e)s maintenant, je ne vous dirai jamais « il faut faire ci » ou « il faut faire ça ». Je chercher plus à vous aider à comprendre et à faire avec vous une recherche de solution à votre situation.

Les explications possibles à ses difficultés à s’endormir

Je disais donc plusieurs pistes et plusieurs options. Il a donné ses tétines au Père Noël … Rien que là déjà, tourbillon d’émotions pour une enfant de 4 ans! Il abandonne sa sucette et en plus il la donne au Père Noël…

Arret de la sucette. Ne s'endort pas seul

1 – Le Père Noël, en lui même est déjà hyper impressionnant pour un enfant! Au delà de tout débat sur la question de leur faire croire au Père Noël ou pas, c’est un personnage qui fait parfois peur aux enfants. Une des mes jumelles, de 4 ans aussi, a fini complètement apeurée dans son lit, recouverte de 2 couettes et 3 oreillers ! Et elle m’en parle encore ! Et votre fils lui a, en plus, confié ses tétines … peut-être est-il toujours impressionné, effrayé et chamboulé d’avoir fait ça? Est ce que, d’ailleurs, il l’a fait en vrai physiquement? Ou un petit sac avec les tétines a-t-il été déposé au pied du sapin et avait disparu le lendemain? S’il les lui a donné directement, peut-être a t-il eu juste peur du Père Noël. Si elles ont disparu comme par magie le matin, peut-être que votre fils se demande où sont ses sucettes maintenant et ce qui a bien pu leur arriver! Il les aimait certainement beaucoup et il est peut-être très inquiet pour elles … Dans tous les cas, il y a là peut-être déjà une première vérification à faire de quelle émotion a ressenti votre fils à ce moment là et cette émotion est peut-être encore vive aujourd’hui et l’empêche de s’endormir sereinement …

2 – Votre fils à abandonner ses sucettes … et c’est peut-être plus difficile pour lui qu’il ne l’imaginait … Qu’il l’ai décidé tout seul ou pas, qu’il se soit cru assez fort ou pas, c’est une séparation et un abandon très intense à vivre. Imaginez vous, du jour au lendemain, donner votre smartphone au Père Noël et ne plus pouvoir jouer à Candy Crush …

Abandonner sa tétine. Difficultés à se coucher

Je suis sûre que vous aussi vous y penseriez encore le soir ! Il l’avait sûrement depuis tout petit. Et on le sait bien les habitudes sont tenaces, même à 4 ans et il n’est pas si facile de s’en débarrasser. Il ressent sans doute un grand manque. Peut être qu’elle le rassurait alors aujourd’hui il lui manque « un remplacement » pour le rassurer. Là aussi peut-être une émotion et un ressenti à vérifier …

Le plan d’attaque pour l’aider à s’endormir!

Dans tous les cas

1 – Patience et indulgence (pour tout le monde !) Peu importe l’explication et la solution, « revenir à la normal » prendra peu-être du temps. On l’a dit plus haut c’est une habitude qui est en cours de changement et ça ne se fait pas en 2 jours. Donc patience et indulgence avec lui mais aussi patience et indulgence avec vous. Ce n’est pas non plus évident pour ceux qui accompagnent ces changements …

2 – Vous pourriez essayer d’avoir une discussion (relativement courte, parce qu’il n’a que 4 ans) avec lui et tout simplement lui demander « Qu’est ce qu’il se passe le soir au moment de faire dodo? » Vous pourriez lui demander ce qu’il a ressenti/ce que ça lui a fait de donner ses sucettes au Père Noël? De l’avoir vu en vrai si c’est le cas? Si sa tétine lui manque? Bref, lui poser quelques questions et lui laisser le temps d’y réfléchir et d’y répondre, pour essayer d’en savoir plus sur l’origine des difficultés d’endormissement et pour tenter d’y répondre au mieux. Ce n’est pas une science exacte et on ne peut jamais être sûr de rien mais si son problème vient d’une peur du Père Noël cela ne sera pas très aidant de lui trouver un nouveau doudou par exemple. De même, mettre en place un nouveau rituel du dodo « pour faire diversion » ne sera pas très utile si ce qui l’inquiète c’est de savoir ce que sont devenues ces sucettes …

Demandez lui ensuite « Qu’est-ce qui t’aiderait à mieux t’endormir?/Comment pourrait-on faire pour que tu t’endormes mieux et tout seul comme avant? ». Là encore laissez lui le temps d’y réfléchir et de répondre, peut-être même un jour ou deux. En Discipline Positive, on encourage la participation de tous les membres de la famille à trouver des solutions aux difficultés rencontrées. C’est aussi SA difficulté et il est capable, même du haut de ses 4 ans, de proposer des solutions 🙂 Vous pouvez bien évidement lui en proposer certaines, mais laissez le au moins en proposer une ou deux.

Mettez vous ensuite d’accord sur une ou deux solution(s) acceptable(e) pour tout le monde. Certains pourraient trouver acceptable que l’enfant viennent dormir avec eux alors que c’est impensable pour d’autres. Là, je vous laisse décider … Ces solutions vont donc différer selon s’il a peur, s’il est triste ou s’il a besoin de combler un manque. Laissez ensuite le temps à ces solutions de faire leur effet …

Enfin et si possible, essayez d’avoir cette discussion à un autre moment de la journée que celui du coucher, au petit déjeuner, au cours d’une promenade par exemple

3 – Vous pouvez utiliser des supports pour vous aider.

Beaucoup de livres traitent de l’arrêt de la tétine. Vous pouvez demander conseil à une bibliothécaire par exemple.

Ce n’est pas directement lié à l’arrêt de la sucette mais vous pouvez aussi essayer de visionner avec lui cette vidéo

Il y est bien expliqué aux enfants (et donc aussi à leurs parents 😉 ) qu’au moment du coucher « la fabrique des pensées fonctionne encore … à fond » et dès tout petit … donc même si cet évènement peut nous paraitre lointain à nous adulte, votre fils y pense peut-être tous les soirs en se couchant …

En résumé, la solution principale est de demander à votre bout’chou ! Et, vous l’aurez sans doute compris, cette solution vaut pour nombreuses de vos difficultés au quotidien …

Peut-être avez-vous déjà essayé certaines de ces solutions? Venez nous raconter ce que ça a donné. Comme vous le dites dans votre message, il se peut aussi que ce ne soit qu’un passage, qu’une phase et dans ce cas les mots d’ordre sont à nouveau PATIENCE et INDULGENCE.

Et comme l’a aussi demandé cette maman, Comment d’autres parents ont-ils gérer ce genre de situation? Venez nous raconter aussi! 😀

Vous avez, vous aussi, une question que vous souhaiteriez me poser, posez ici Votre Question de Parents

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *